• Selon Evène - Citation du jour 5/08/2013

      

    "C'est seulement à cause de ceux qui sont sans espoir que l'espoir nous est donné"

        (Walter Benjamin - Ecrivain et philosophe allemand - Extrait de sa correspondance)

      

    Biographie 

    Walter Benjamin (15/07/1892-26/09/1940)
    Walter est le fils d'un banquier juif berlinois et l'aîné de trois enfants.

    Passé son baccalauréat, il étudie la philosophie à Fribourg puis Berlin.
    En 1913, son père l'envoie à Paris où il participe au mouvement "libres étudiants".

    A Berlin, il fréquente Gershom Scholem ou le poète Heinle et rencontre sa future épouse, Dora Sophie Kelner.

    Etudiant pour un temps à Munich, il rencontre Rainer Maria Rilke.

    A la guerre, il est déclaré inapte au service militaire et 1917 et se marie, tandis que nait son unique fils, Stefan Rafael.

    En 1919, il publie sa thèse de doctorat sur le romantisme allemand.

    Dans les années 20, il vit précairement de traductions (notamment Baudelaire), d'articles ou de critiques pour la presse allemande

    A partir de l'année 1927, il fréquente les membres de" l'école de Francfort".
    ( Adorno, Horkheimer) ainsi que Bertolt Brecht.

    Divorcé, la montée du nazisme le pousse à voyager : Ibiza, Italie, Paris, Danemark.... jusqu'à l'exil dédinitif en 1933.

    A la guerre, il préfère rester en Europe, tentant sans succès d'émigrer à Londres.

    En 1940, il se procure un visa d'émigration aux U.S.A. mais l'occupation de la France l'oblige à passer par l'Espagne.

    La frontière fermée, il se suicide de crainte d'être livré à la Gestapo.

               - $ - £ - $ - £ - $ - £ - $ - £ - $ - £ - $ - £ - $ - £ - $ - 

     

     

     

     

     

     .

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Octobre 2013 à 18:01

    Bonsoir chère amie,  j'espère que ta santé se stabilise enfin...

    Ton article sur Walter Benjamin m'a fait connaitre un personnage parmi les millions qui ont souffert de la haine rassiste d'Hitler. Voici un petit complèment (tiré de Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Walter_Benjamin ) à ton article sur Walter Benjamin. 

    En juin 1940, il est enfermé au camp de Vernuche près de Nevers, puis libéré grâce à ses amis intellectuels4. Un jour avant l'entrée de l'armée allemande dans Paris, Benjamin quitte la capitale et se rend à Lourdes. De là, il part à Marseille et finalement arrive à Port-Vendres le 25 septembre 1940 avec l'intention de fuir en Espagne5.

    Arrivé dans la petite commune des Pyrénées-Orientales, il se fait connaître auprès de Hans et Lisa Fittko, deux antinazis allemands qui peuvent lui faire franchir la frontière clandestinement. Malgré son âge (Walter Benjamin a quarante-huit ans) et ses problèmes de santé, le philosophe et deux autres candidats à l'exil, Henny Gurland et son fils José, conduits par Lisa, parviennent au bout d'une dizaine d'heures à Portbou. Il y écrit sa toute dernière lettre en français le 25 septembre 1940 : « Dans une situation sans issue, je n'ai d'autre choix que d'en finir. C'est dans un petit village dans les Pyrénées où personne ne me connaît que ma vie va s'achever »6. Le 26 septembre 1940, Walter Benjamin se suicide en absorbant une dose mortelle de morphine.

    D'après Lisa Fittko, les autorités espagnoles ont avisé les trois fuyards qu'une nouvelle directive du gouvernement espagnol préconisait la reconduite des réfugiés en France. Benjamin n'aurait pas supporté la nouvelle — en fait la nouvelle réglementation ne sera jamais appliquée… et était sans doute déjà annulée quand il se donna la mort7.

    Les papiers contenus dans la serviette en cuir de Benjamin qui contenait, disait-il, un manuscrit « plus important que sa vie », n'ont pas été retrouvés même s'ils ont été répertoriés comme liasse de manuscrit dans la main courante de la police de Portbou8. Le philosophe a aussi écrit une lettre d'adieu à Theodor W. Adorno, dictée à sa compagne de fuite Henny Gurland.

    Bien que sa dépouille n'ait jamais été retrouvée, un monument funéraire lui est dédié au cimetière de Portbou9. Une œuvre commémorative du sculpteur israélien Dani Karavan intitulée Passages a été érigée en hommage au philosophe dans le petit port catalan.

    Erwin 

     

     

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/af/Grab_Walter_Benjamin.jpg/220px-Grab_Walter_Benjamin.jpg

     

    2
    Jeudi 17 Octobre 2013 à 11:40
    erwin7

    Y a pas foule, chez toi non-plus...

    Erwin 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :